Quelques artistes

Séverine Joly débute le violon au conservatoire de Pau puis entre au Conservatoire Supérieur de Paris où elle obtient les 1ers prix de violon et musique de chambre. Elle est invitée à jouer avec de nombreux orchestre nationaux, tels que les orchestres de Bordeaux Aquitaine, Strasbourg, Avignon ou Euskadi (Espagne). Elle est également violon solo de l’orchestre Alès Sinfonia et de l’orchestre des « Fous Chantants » et collabore régulièrement à des projets artistiques qui sortent des sentiers battus, comme le concept original « De Mozart à Coldplay ».

Après des études musicales au CRR de Versailles où il obtient un Premier Prix et un Prix d’Honneur,

*********

Guillaume Cazal explore des domaines aussi variés que la musique orchestrale, les musiques du monde, le rock ou le théâtre musical, collaborant notamment avec L’orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de Montpellier, Robert Hossein, Shy’m, Steve Shehan, The Plans, Iannis Xenakis, Jacques Higelin ou la Compagnie Pierre Doussaint. Également compositeur, il signe plusieurs musiques originales pour le cinéma, la publicité ou le spectacle vivant.

*********

Camilla Finardi, diplômée du conservatoire de Milan où elle enseigne aujourd’hui, Camilla Finardi joue régulièrement les instruments anciens avec 4, 6 et 12 cordes simples et doubles en boyau ainsi que le luth, appelé aussi Liuto Cantabile.

 

Lauréate de plusieurs concours internationaux pour instruments à plectre (ou mediator), elle se produit en Italie dans les Arènes de Vérone, au Théâtre Verdi de Trieste, au Théâtre Regio de Parme, avec les Solisti Veneti de Claudio Scimone ou en Corée avec l'Orchestre Philharmonique de Séoul dirigé par Myung-Whun Chung.

 

Depuis 2000, elle est membre permanente et solo dans l'Orchestre de mandolines et guitares “Città di Brescia” dirigé par Claudio Mandonico avec qui elle participe à de nombreuses tournées en Italie, en Europe et aux États-Unis et a enregistré plusieurs CDs.

 

Elle est aussi active dans différents ensembles de musique de chambre : duos et trios avec Riccardo Barba “Mandolino Contemporaneo” ou “Voce di Core” avec orgue et voix féminines.

 

Ceux qui l’ont vue et entendue au Temple d’Alès en récital le 25 juin dernier avec l’ensemble Alès Sinfonia en parlent avec émotion. Elle interprétait notamment le Concerto pour mandoline de Carlo Cecere.

*********

Marie-Ange Todorovitch, mezzo soprano 

Née à Montpellier, elle débute le chant au conservatoire de Montpellier avant de rejoindre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) et l’École de l’Opéra de Paris.

 

Sa carrière la conduit dans les plus grandes maisons françaises et étrangères, entre autres, à l’Opéra de Paris, l’Opéra National du Rhin, à l’Opéra de Marseille, l’Opéra Grand Avignon, l’Opéra National de Lorraine, au Théâtre du Capitole de Toulouse, à l’Opéra de Limoges, aux Chorégies d’Orange, au festival de Glyndebourne, au Festival de Salzbourg, au Grand Théâtre de Genève ou à la Staatstheater d’Hanovre.

 

Autant d’occasions de rencontres des grands chefs et metteurs en scène comme Bernard Haitink, Barrie Kosky , ou Olivier Py entre autres avec qui elle déploie un répertoire vaste et éclectique comme les Noces de Figaro de Mozart, Falstaff  ou Rigoletto de Giuseppe Verdi, Katya Kabanova de Leoš Janáček, Elektra de Richard Strauss, Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner, Mefistofele de Boito, La Grande Duchesse de Gerolstein de Jacques Offenbach ou Wozzeck d’Alban Berg.

 

Elle a récemment interprété Pelléas et Mélisande de Claude Debussy à l’Opéra de Lille et au Théâtre de Caen sous la direction de François-Xavier Roth et en mai dernier la Comtesse dans La Dame de pique à l’opéra de Toulon dans une mise en scène Olivier Py.

 

En février 2011, Marie-Ange a obtenu le Grammy Awards du meilleur enregistrement d’Opéra chez Harmonia Mundi pour L’Amour De Loin de Kaija Saariaho.

 

En juillet 2016 elle est nommée par le ministère de la culture Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. 

 

Passionnée par l’enseignement, elle est invitée à donner des master class en France et à l’étranger et poursuit sa carrière internationale.

Nathalie Steinberg, piano

Formée au CNSMDP et au Canada, chef de chant dans différents théâtres européens ainsi qu’à Radio-France, elle joue sous la direction de nombreux chefs d’orchestre, dont Seiji Ozawa, Pinchas Steinberg, Georges Prêtre, François Xavier Roth ou Louis Langrée entre autres.

 

Une belle rencontre avec John-Eliot Gardiner au Théâtre du Châtelet l’emmène vers un très vaste répertoire. Elle devient son assistante pour Les Troyens, L’Etoile, Carmen, Pelléas et Mélisande, Der Freischütz et participe aux Proms de Londres, au Festival d’Edinburgh et de la Côte Saint André avec son orchestre révolutionnaire et romantique.

 

Une étroite collaboration à l’opéra de Lille se noue avec Roberto Rizzi Brignoli pour le répertoire italien.

*********

Duo THÉMIS

C’est la complicité et la virtuosité du Duo Thémis qui marquent les esprits dès les premières notes. Florence et Alexandre jouent ensemble depuis près de 30 ans Ils se sont connus enfants, élèves du même professeur, François Castet.

 

Invités à se produire en concert aujourd’hui dans de nombreux festivals en France mais aussi à l’étranger (Suisse, Italie, Bulgarie, Argentine, Brésil, Canada…), ces deux concertistes proposent de vous faire découvrir un répertoire vivant, répertoire de prédilection du Duo Thémis… une belle invitation au voyage en perspective!

C’est la complicité et la virtuosité du Duo Thémis qui marquent les esprits dès les premières notes. Florence et Alexandre jouent ensemble depuis près de 30 ans Ils se sont connus enfants, élèves du même professeur, François Castet.

 

Invités à se produire en concert aujourd’hui dans de nombreux festivals en France mais aussi à l’étranger (Suisse, Italie, Bulgarie, Argentine, Brésil, Canada…), ces deux concertistes proposent de vous faire découvrir un répertoire vivant, répertoire de prédilection du Duo Thémis… une belle invitation au voyage en perspective!

*********

Sébastien Mazoyer, ACCORDÉON
Nicolas Munoz, VIOLONCELLE
Duo de tangos argentins

 

Fruit de la rencontre entre 2 artistes passionnés, le duo accordéon violoncelle de Sébastien Mazoyer et Nicolas Munoz voit le jour en 2014.

Ils proposent un programme imprégné de sonorités argentines dédié au tango argentin et plus particulièrement à la mémoire du compositeur visionnaire et bandonéiste de génie Astor Piazzolla qui nous a quitté il y a déjà 30 ans.

 

Longtemps décrié dans son pays, considéré comme le père du tango moderne, Piazzolla a laissé une œuvre aussi colossale que magistrale, qui transcende les genres dans une émotion toujours partagée.

*********

 

Duo ISATIS

Isabelle Mennessier, flûte

Héloïse Dautry, harpe

 
Complices depuis une vingtaine d’années, Héloïse Dautry harpiste, professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier Méditerranée Métropole et Isabelle Mennessier flûtiste à l’Orchestre National de Montpellier forment le duo Isatis et se retrouvent régulièrement pour partager leur passion avec cette formation de musique de chambre.
Les deux artistes vous proposent un voyage musical sensible et varié à travers les siècles et les styles avec un répertoire de Jean-Sebastien Bach à nos jours.

*********

0B04D2FC-C8AE-40C1-B5B8-44E23FFDB151_1_105_c.jpeg

Quelques artisans d'art

image_1689615_20171227_ob_d2349f_un-concert-lumineux-dyptique-100x70.jpg

Éliane Atger

dessinatrice

Cendrine Pannier

Artiste peintre

Artiste peintre autodidacte Cendrine Pannier vit dans le sud de la France proche d'Uzès dans le Gard.

Venue du monde médical elle a développé en parallèle un goût prononcé pour la couleur.

 

Côtoyant bien souvent la douleur et la mort dans son métier elle a ainsi trouvé dans la peinture un exutoire certain face à la détresse humaine. C'est ainsi qu'elle se formera en parallèle à l'art thérapie convaincu que le processus créatif est un véritable moyen de se retrouver maitre au centre de sa propre création de vie.

Après un voyage avec son mari en Afrique, elle revient le cœur chargé d'images et de couleur. Les rencontres lui donnent le sens du mouvement dans ses toiles et la couleur devient la vibration qui l'habite.

Ses peintures dévoilent alors des scènes musicales en duo parfois en trio, dans lesquelles règne une ambiance chaleureuse.

Ses personnages évoluent alors en une sorte de thématique ou chaque état de la vie peut être représenté de façon différente.

Ainsi l'état amoureux va être représenté par des mariés. La femme va alors revêtir sa robe blanche et se différencier ainsi de l'épouse ou la femme du quotidien. Le couple reste ainsi son thème favori car l'unité et le partage qui s'en dégage reste à l'image de cette symphonie musicale ou pour jouer ensemble il faut pouvoir s'écouter.

La série dans les arbres représente une autre facette plus « joueuse » ou chacun peut s'élever et avoir une vision nouvelle sur la vie. C'est ainsi que sa peinture l'amène a recevoir un prix en technique huile/acrylique ainsi que le prix du public à l'occasion de son 1er salon.

Elle a participé à de nombreuses expositions (festival d'art singulier de Bannes en Ardèche, invité d'honneur salon de Morestel, galerie Open art Dijon., exposition au musée d'art moderne de Tianjin ainsi qu'au sénat de Pékin..) avec toujours à l'esprit une notion de partage de regards et d'échanges.

Ses peintures ont été nourries depuis de nombreuses années de ce qu'elle voit, de ce qu'elle vit mais son inspiration au fil du temps vient de sa rencontre émotionnelle avec les peintures de Chagall.

Comme une source inépuisable, elle continu à puiser dans les images du monde pour reconstituer sur un carré de toile toute l'intensité coloré que la vie peut nous révéler quelqu'en soit le sens. Il ne s'agit donc pas tant de joie que d'intensité à vivre, à donner à recevoir à partager..

====

Sylvie Gilhodez

Artiste - céramiste

 

En observant ses pièces, on constate que dans la diversité de sa production, Sylvie Gilhodez a trouvé la solution en créant l’unité harmonieuse par la simplification, jonglant avec la sobriété des formes, la couleur et le graphisme.
 
Elle présente des pièces uniques – utilitaires et décoratives - tournées ou montées en grès et en faïence émaillée.
 
Ses pièces sont exposées en permanence à l’atelier / Galerie de Cardet. 870 Route des Cévennes. 30350. Cardet

Florence Portefaix

Créatrice de luminaires en papier végétal

Après une carrière d’infirmière, Florence Portefaix laisse aujourd’hui parler sa créativité, selon ses envies. Elle exerce le métier d’art de créatrice de luminaire.
C’est par un assemblage réfléchi de papiers, jouant avec la lumière, la couleur et la transparence que chaque lampe de Florence Portefaix voit le jour. L'artiste utilise de précieux papiers de fabrication artisanale réalisés à base de fibres végétales. Ces supports sont réalisés de façon ancestrale et donnent aux œuvres une multitude de motifs et de couleurs. Florence réalise certaines pièces en papier népalais végétal ou en papier artisanal de Corée, issus du commerce équitable. 
Dans son atelier-showroom, elle partage avec plaisir sa passion en expliquant les différentes phases de son travail, du choix des supports au montage de la lampe

Frédéric Baldit 

Plasticien